The Automobile Yearbook 2011/12

by Serge Bellu (Editor)

[Cher lecteur, la traduction française de cette critique se trouve en bas de la page.] 

Since 1953, the French publisher Editions E.T.A.I. has released a yearbook that wraps up everything automobile-related that made the news in the preceding year. It is published in English (formerly Annual Automobile Review), French (L’Année Automobile), and German (Auto-Jahr). Traditionally, the book covers three main aspects of the automobile: industry, motorsport and culture.

The first chapter is divided into three parts: economics, production, design. The latter is the most interesting one and worth the purchase price alone if you’re asking for my personal feeling. After 59 years of publishing this sort of book, we are entitled to expect a very efficient structure and easy navigation within this volume. You won’t be disappointed (even if there is no index), and finding the right section only takes seconds.

Isabelle Cransac’s excellent design and layout make the book a treat to the eye. Information never gets overwhelming, as it does in so many other annuals that in their desire to say everything resort to thumbnail-sized photos and 8pt typefaces. Here the sans-serif font is extremely easy to read and the photos are large and crisp, which adds to the pleasure.

The “Economics” sub-chapter deals with the various European, American, Japanese, Indian, and Chinese markets and gives sales figures. This information is especially useful if you have the volume/s to compare. The “Production” sub-chapter reviews the most important new releases of the year, sorted by auto shows/dates, starting with Los Angeles (Nov. 2010), then Detroit (Jan. 2011) etc. to Frankfurt (Sept. 2011). The next 30 pages are dedicated to car design and concept cars, also sorted by auto shows/dates. It is interesting to note that unlike during the 1950s–1970s period, current concept cars are less futuristic and many could go into production on very short notice  without shocking the public!

The second chapter is about motorsport: Formula 1, endurance, rallying, touring cars, and NASCAR. All the drivers in the F1 circus are presented with a short biography. Then all the Grands Prix are analyzed, with a bird’s eye view of the starting grids and final results, accompanied by a wealth of statistics. In endurance, all the teams are also described and illustrated, and as you would expect, all race results are listed, with, of course a special mention for Le Mans which is broken down into hours. Rallying is dissected too, with each leg of the world championship briefly described, and accompanied with lists of results. Touring cars and NASCAR are covered in less detail as these topics do not rank high in French hearts.

The third chapter deals with culture which means automotive art, and it starts with a few graphic works by Stämpfli, followed by the sublime Ralph Lauren collection that was exhibited at the Musée des Arts Décoratifs de Paris in 2011. Other subjects are also evoked such as motorcars and fashion, the 1961 automotive scene, and barn finds which are shown in restored condition with prices fetched at auction (!). The book closes on a Goodwood Revival write-up and a tribute to the coachbuilders’ art.

At 4 lbs this is a heavy book. It can be recommended to anyone with an interest in all car matters. Some back issues are still available and can be purchased on the Internet.

 

Copyright 2011, André Blaize (speedreaders.info).

 

The Automobile Yearbook 2011/12
by Serge Bellu (Editor)
Editions ETAI, 2011
304 pages, 538 color & b/w illustrations, hardcover
List Price: $90/€69
ISBN 10: 2726895808

Et en français:

Les Editions ETAI publient chaque année depuis 1953 un ouvrage qui retrace tout ce qui a fait l’événement automobile dans l’année précédente. Il est disponible en trois langues, français, anglais et allemand. Traditionnellement, le livre est bâti sur les trois axes principaux de l’automobile : l’industrie, le sport auto et la culture.

Le premier chapitre est divisé en trois parties: l’aspect économique, la production et la création. Cette dernière qui recouvre le design et les concept cars justifie à elle seule l’achat du livre, si je peux me permettre un avis personnel.

Avec 59 années d’existence on est en droit d’attendre de cet ouvrage un plan efficace et une navigation aisée : vous ne serez pas déçu, même s’il n’y a pas d’index, on retrouve facilement telle ou telle information en quelques secondes. L’excellent travail graphique d’Isabelle Cransac au niveau de la mise en page et du design en fait un vrai régal à feuilleter. L’information n’est jamais envahissante comme dans certains “annuaires” qui veulent tout montrer et tout dire au prix de photos grandes comme des timbres-poste et de caractères minuscules. Ici, la typographie sans serif (empattement) est particulièrement agréable à lire et les photos ont de bonnes dimensions et un bon piqué, ce qui ajoute à notre plaisir.

Le sous-chapitre “économie” analyse les divers marchés européen, américain, japonais, indien et chinois. Le tout avec les chiffres de ventes. C’est surtout intéressant si vous possédez le volume de l’année précédente pour comparer.

Le sous-chapitre “production” passe en revue les principales nouveautés sorties en 2011, présentées par ordre chronologique, Salon après Salon, en commençant par celui de Los Angeles (Nov 2010), puis Detroit (Jan 2011) etc. jusqu’au Salon de Francfort (Sept 2011).

Les trente pages suivantes sont dédiées au design et aux concept cars, également classés par ordre chronologique / Salons. Il est intéressant de noter que contrairement à la période des années 50 à 70, les concept cars actuels sont moins futuristes et que beaucoup pourraient passer au stade de la production en un clin d’œil et sans choquer personne !

Le deuxième chapitre traite du sport automobile: Formule 1, endurance, rallye, tourisme et NASCAR. Tous les pilotes de F1 sont photographiés en face d’une courte biographie. Puis chaque Grand Prix est analysé, avec un plan de chaque grille de départ, les résultats et, bien sûr, une foule de statistiques. En endurance toutes les écuries bénéficient d’un traitement individuel, et, comme on peut l’attendre, tous les résultats sont présentés, avec une mention spéciale pour Le Mans, qui est détaillée heure par heure. Le monde du rallye est également disséqué, chaque manche du championnat du monde étant décrite, avec indication des résulatats par marques et pilotes.

Les épreuves de tourisme et du championnat nord américain sont traitées plus brièvement – ces domaines n’ont pas le même écho en France qu’à l’étranger.

Le troisième chapitre porte sur la culture – disons l’aspect socio-culturel et artistique de l’automobile. Il s’ouvre sur les travaux graphiques de Stämpfli, suivi d’un reportage sur l’exposition de la sublime collection Ralph Lauren qui a eu lieu au Musée des Arts Décoratifs de Paris. D’autres sujets sont évoqués, tel l’automobile et la mode, une rétrospective de l’auto en 1961, des sorties de granges – photographiées après restauration et avec les prix atteints aux enchères (!). Le livre se termine sur une évocation du Goodwood Revival et sur un hommage à l’art de la carrosserie.

Avec ses 2 kilos ce n’est pas un poids plume, mais on peut sans crainte le recommander à tout amateur de la chose mécanique.

Certains volumes des années précédentes sont toujours disponibles et peuvent être aisément trouvés sur internet.

 

Copyright 2011, André Blaize (speedreaders.info).

Automobile Year 2011


New From: $121.82 USD In Stock

RSS Feed - Comments

Leave a comment

(All comments are moderated: you will see it, but until it's approved no one else will.)